Le leader des Gilets Jaune, Jérôme Rodriguez, gravement blessé à l'oeil accuse : "J'ai été clairement visé !"

par morandini

"J'ai été clairement visé et je ne lâcherais rien !" Ce sont le spremiers mots de l'un des leaders des Gilets Jaunes, Jérôme Rodriguez qui raconte comment il a perdu son oeil hier lors de la manifestation à Paris.

Les faits se sont déroulés vers 16 heures aux alentours de la place de la Bastille, où différents cortèges étaient en train de converger. Jérôme Rodriguez, régulièrement invité sur les plateaux de télévision, diffusait la fin de manifestation en direct sur Facebook lorsqu'il est tombé à terre. Il filmait un groupe de forces de l'ordre quand une grenade a été lancée dans sa direction, puis explosé à moins de cinq mètres de lui.

« L'œil est éclaté », entend-on répéter un témoin dans une grande confusion. Selon les images, Jérôme Rodrigues ne constituait pourtant pas une menace sérieuse et se montrait silencieux lorsqu'il a été visé.

Selon lui, il a été victime d'une double attaque : une grenade de désencerclement a été lancée vers lui, et dans la foulée il aurait reçu un tir de Lanceur de balles de défense (LBD).

"Tout se passe très vite, on me lance une grenade et derrière je me prends une balle, donc j'ai été doublement attaqué: une grenade au pied et la balle", raconte-t-il par téléphone. "Maintenant, de ce que j'ai compris ce matin, ma soeur est en possession de la balle qui m'a touché, elle a été ramassée et il y a une autre vidéo qui tourne où vous entendez la grenade et tout de suite derrière le petit bruit significatif d'un tir de LBD", ajoute-t-il.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.