Le Kenya aux petits soins pour ses éléphants

par LCI

  • info

La réserve nationale du Masaï Mara est un sanctuaire pour animaux sauvages où les éléphants sont les mammifères vedettes. Ils seraient près de 2 500 au total dans le parc. Le Kenya a enregistré un record de natalité. Le climat a favorisé la reproduction et a permis aux femelles de mener leur grossesse à terme. "Maintenant, on est très chanceux d'avoir beaucoup de bébés éléphants. Entre l'année dernière et aujourd'hui, on a eu des pluies abondantes. Donc les mamans étaient plus détendues et heureuses parce qu'elles ne manquaient pas de nourriture ni d'eau", se réjouit Edward Saitolok, guide - Réserve nationale du Masaï Mara.De retour au camp, Frédérico Izaska, photographe animalier, passe en revue des clichés immortalisant ces baby-booms d'éléphanteaux. En dix ans, cet habitué de safari kenyan n'en a jamais vu autant. En trente ans, la population d'éléphants du Kenya a doublé pour atteindre les 34 000 individus. Une bonne nouvelle dans la lutte pour leur conservation en Afrique. Un combat mené par les autorités et des ONG dotées d'un arsenal de mesures juridiques et technologiques, qui a permis cette forte reproduction.Si les éléphanteaux kenyans sont plus nombreux aujourd'hui, c'est aussi grâce à la fondation Sheldrick Wildlife Trust implantée dans les environs de Nairobi. Le site accueille chaque année de dizaines de bébés éléphants âgés de un à trois ans, nourris aux biberons par leurs gardiens toutes les trois heures. Depuis plus de trente ans, ce centre est en première ligne pour sauver les jeunes éléphants qui ont perdu leurs mères. Le Kenya se veut désormais un modèle de conservation sur le continent où près de 30% des éléphants ont disparu ces quinze dernières années.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.