Le Japon veut réduire l'empreinte des sceaux personnels sur la société

par AFP FR

  • info

Pour accélérer la transition numérique de l'administration, le gouvernement japonais a déclaré la guerre à un pilier de la culture japonaise: le tampon ou "hanko". Utilisé comme signature dans toutes les procédures administratives, il est devenu, pendant la pandémie de coronavirus, le symbole de la paperasserie nippone. Toutefois, l'empreinte culturelle de ces sceaux traditionnels, encore profondément ancrés dans la vie quotidienne comme dans le monde de l"entreprise, n'est pas près de s'effacer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.