Le grand retour des réparateurs

par LCI

  • info

Cet atelier de réparation de vélo à Nantes a ouvert il y a deux ans, avec des ambitions modestes au départ. Mais en quelques mois, l'entreprise a décollé. Elle compte aujourd'hui six salariés et pourtant, les délais d'attente ne cessent de s'allonger. L'atelier affiche depuis peu le label des Répar'Acteurs attribué par la Chambre des métiers et de l'artisanat. Elle en fait la promotion depuis quelques années. Ce label garantit l'engagement de l'entreprise dans une démarche de développement durable. Elles étaient 4 500 affiliées fin 2020. C'est 6% de plus qu'en 2019. Sur son site, la Chambre des métiers propose aussi un annuaire des réparateurs non labellisés. 100 000 artisans y sont référencés. L'objectif est d'en finir avec un gaspillage insensé. En 2019, les Français ont jeté 854 000 tonnes de déchets électriques et électroniques. Cette lutte est devenue un enjeu national dont s'emparent aussi les citoyens. Ce commerçant parisien prête sa boutique deux fois par semaine pour des ateliers de réparation gratuits, animés par des bénévoles. N'importe qui peut y apporter ses appareils défectueux. Cette dame est venue avec un vieil autocuiseur en panne. Il sera réparé. L'association née il y a douze ans aux Pays-Bas est aujourd'hui présente dans plusieurs pays. L'âge d'or de la réparation est peut-être devant nous.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.