Le grand format : les vertus de l’aloé vera

par LCI

  • info

Entre le mer méditerranée et l’adriatique, le roi de la zone du Salento, c’est l’olivier. Mais il existe un autre trésor vert, sur un petit bout de terre de 18 hectares. L’aloe vera y a trouvé un terroir parfait. D’un millier de pouces, il y a 30 ans, Domenico Scordari, fondateur et directeur de l’entreprise N&B Natural is Better à Martano (Italie), est passé à 12 000 actuellement. Et il ne fait pas que les cultiver. Domenico Scordari est avant tout un homme d’affaires. Il utilise le gel de l’aloe pour produire des cosmétiques. Grâce à ces nombreuses vertus, notamment cicatrisante, la plante a rencontré un vif succès ces dernières années. À l’état brut, le gel peut s’appliquer à même la peau. “Il a beaucoup de propriétés, il lutte contre la dégénérescence cellulaire. Il est extrêmement hydratant, apaisant et nourrissant”, explique Anna Coppone, manager du Naturalis Bio Resort&Spa. Des vertus cosmétiques, mais aussi une source de revenus pour la petite ville voisine de Martano. À cause de la réglementation européenne, elle a subi de plein fouet la disparition de la culture de tabac à la fin des années 1970. Et l’aloe pourrait bien la sauver. “Pour nous c’est une opportunité. Il y a plus de travail. Beaucoup de jeunes de Martano, spécialisés en Biologie, par exemple, et qui travaillaient ailleurs en Italie ou dans le monde, ont été recrutés par l’entreprise basée ici”, argumente Fabio Tarantino, maire de Martano de la province de Lecce d’Italie. Éviter la fuite des cerveaux et attirer des touristes, c’est tout l’objectif de cette commune italienne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.