Le grand format : comment reconnaître un enfant surdoué ?

par LCI

  • info

Le terme HPI pour haut potentiel intellectuel est à la mode. Encore plus, depuis quelques semaines et la série du même nom. En général, il se confirme à partir d'un QI de 130. Mais seulement 2,3% de la population ferait partie de ce club très fermé. Christophe D'Erceville, chef d'établissement à l'École Notre-Dame de la Gare - Sainte-Jeanne d'Arc à Paris, ne compte pourtant plus les parents qui viennent le voir et s'interrogent sur leurs enfants. Si l'enfant est bien dans son niveau, l'école n'incite pas à faire de test de QI. En revanche, cela peut être utile pour mieux comprendre un élève au profil atypique. Pour passer un test, Internet regorge de questionnaires en ligne gratuits, rapides. Mais que valent-ils ? Nous en présentons un à Nicolas Gauvrit, chercheur en sciences cognitives, auteur de "Psychologie du haut potentiel (Ed. De Boeck Supérieur). Il a écrit plusieurs livres sur les HPI. Pour lui, il n'y a qu'un seul réflexe à avoir pour confirmer un potentiel : passer un test officiel chez le psychologue. Cela dure environ 1h30. Mais il faut compter plusieurs rendez-vous et débourser en moyenne 300 euros pour avoir les résultats.Clémence, élève à haut potentiel intellectuel, l'a passé quand elle avait six ans. Elle avait obtenu un résultat très impressionnant : 145 de QI. Elle a sauté une classe. Aujourd'hui, elle est en sixième et culmine à 17/20 de moyenne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.