Le gaz hilarant est-il la nouvelle drogue des collégiens et lycéens ?

par BFMTV

De plus en plus de jeunes de 12 à 16 ans utilisent le protoxyde d'azote utilisé pour faire la crème chantilly ou dans les hôpitaux pour se "shooter". Le phénomène est particulièrement répandu à Lille.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.