Le développement durable, c’est du concret à l’école du Forestou et au lycée de l’Harteloire de Brest.

par Ouest France

  • info

Jean-Michel Blanquer Ministre de l'Éducation nationale était en déplacement à Brest. Il s'est rendu dans l' école du Forestou et au lycée de l’Harteloire pour illustrer le sujet du développement durable. Le ministre s'est réjoui du "dynamisme de l'Éducation nationale" en la matière, "depuis longtemps". Il faut, a-t-il dit, promouvoir "les actions des enfants et des enseignants dès l'école primaire". À Keraliou, c’est là que se trouve l’aire marine éducative du Forestou. « Un espace délimité du littoral que l’on cherche à préserver. Des enfants s’en occupent », est-il écrit sur un panneau explicatif « On ramasse les déchets », souligne un élève. « On compte des palourdes ou on fait de la pêche à pied. On observe les animaux et après, on les remet dans la mer », ajoute une élève. À l’école du Forestou, depuis 2015, tous les élèves sont sensibilisés aux océans. En 2017, Le Forestou a fait partie des premières écoles françaises à obtenir le label « aire maritime éducative ». Mieux encore ! Au Forestou, on y associe les sciences et les arts pour favoriser le développement durable. Résultat ? Un surprenant projet Sonars, en lien avec des musiciens de la Carène et des scientifiques d’Océanopolis. Une superbe pépite qui a obtenu le prix national de l’audace artistique et culturel l’année dernière. Le centre d’art contemporain Passerelle va être associé. Plus tôt dans la matinée, le ministre s’est rendu au lycée de l’Harteloire où il a rencontré d’autres élèves « eco-délégués » tout aussi enthousiastes. Ils ont redessiné leur cité scolaire, notamment avec deux cours plus « vertes » et un nouveau gymnaste.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.