Le dernier adieu à Peter Kassig

par euronews (en français)

Il est le troisième otage américain à être exécuté par le groupe Etat islamique.

Une veillée funèbre s’est déroulée dimanche à Indianapolis, en présence de ses parents. Drapeaux en berne, chants et prières musulmanes en hommage à celui qui s‘était converti à l’Islam pendant sa captivité.

Ses proches évoquent un jeune homme à l’engagement sans faille.

Peter Kassig avait tout quitté pour venir en aide aux Syriens.

Sa décapitation constitue un acte de “mal absolu” pour Barack Obama, de retour du G20.

Le président américain qui ostensiblement l’appelle par son prénom musulman Abdul Rahman. Maniére de souligner le fossé sa vision de l’Islam et celle prônée par l’organisation ultra-radicale.

Peter Kassig avait fondé une organisation humanitaire en 2012 avant d‘être enlevé en Syrie un an plus tard.

Dans la vidéo de son exécution, 18 hommes présentés comme des soldats syriens sont également décapités.

Parmi les bourreaux, un jeune français aurait été reconnu .

A Paris, les services de renseignement tentent de vérifier cette information…

Vos réactions doivent respecter nos CGU.