Le couvre-feu à 18h doit-il s'appliquer de la même manière à la campagne ?

par LCI

  • info

À Is-sur-Tille (Côte-d'Or), à 25 minutes de Dijon, certains habitants doutent de l'utilité d'un couvre-feu avancé à 18 heures. "On est à la campagne et je ne vois pas l'intérêt", a confié une Issoise. "20 heures, c'était utile, 18 heures, c'est tiré par les cheveux", affirme un autre habitant.Dans cette petite commune de 4 500 habitants, ils se croisent peu dans les rues ou chez les commerçants entre 18 heures et 20 heures. Nombreux sont ceux qui trouvent la mesure "absurde", voire "totalement ridicule". Selon eux, le samedi, ça va être bondé dans les magasins. Le virus va donc se propager davantage. Mais pour d'autres, on n'est jamais trop prudent.À 55 ans, Pascal est diabétique et donc à risque. Il veut prendre le maximum de précautions. "C'est justifié, car le virus, il est partout", a-t-il affirmé. "Une personne contaminée en contamine plusieurs, que ce soit à la campagne qu'en ville". En Côte-d'Or, le couvre-feu à 18 heures sera très probablement instauré. Les habitants se préparent à réorganiser leur emploi du temps.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.