Le camp de Yarmouk piégé entre l'État islamique et l'armée syrienne

par euronews (en français)

Le camp de Yarmouk est situé à sept kilomètres seulement de Damas, la capitale syrienne. Ce camp de réfugiés est devenu un champ de bataille à l’intérieur duquel 20 000 civils tentent de survivre.

Avant 2011 et le début de la révolte contre le régime de Bachar Al-Assad, le camp de Yarmouk était un abri pour 200 mille Palestiniens chassés de leurs terres après la création d’Israël en 1948.

Mais dès le début de la guerre civile en Syrie le camp s’est divisé entre pro et anti-Assad. Conséquence, Damas, qui a longtemps défendu la cause palestinienne bec et ongles, n’hésite plus à tirer sur ces réfugiés.

En 2012, pour la première fois, des avions syriens ont visé les réfugiés palestiniens provoquant ainsi la mort d’au moins huit Palestiniens. Depuis, le camp est encerclé par les forces de sécurité syriennes.

Cette attaque a été violemment dénoncée depuis la Cisjordanie et Gaza par les responsables palestiniens, et cette situation a poussé de nombreux militants islamistes palestinien

Vos réactions doivent respecter nos CGU.