Le calvaire d’une habitante de la Loire déclarée morte par erreur

par LCI

  • info

En 2016, une ancienne employée de Jeanne Pouchain a déclaré qu'elle était morte. La justice l'a tout de suite cru sans aucune preuve, selon la quinquagénaire. Au début, elle pensait que c'était une plaisanterie. Mais plus les jours passaient, plus son quotidien basculait. Comment imaginer une vie sans existence officielle.Cela fait trois ans que Jeanne Pouchain se bat pour prouver qu'elle est bien en vie. Sans pièce d'identité, elle ne peut pas avoir de carte de sécurité sociale alors qu'elle en avait une, et elle ne peut pas également chercher du travail. En prouvant qu'elle est vivante, Jeanne pense que la justice va rapidement corriger son erreur. Personne ne prend alors la peine de vérifier.En tant qu'ayant droit, le mari de Jeanne Pouchain doit payer d'importantes indemnités à son ancienne salariée. Son véhicule a aussi été saisi. Le couple s'enfonce dans un véritable cauchemar financier. "Je suis épuisée", nous a confié cette habitante de la Loire. Avec son avocat, elle envisage un dépôt de plainte pour escroquerie au jugement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.