La réaction des soignants aux nouvelles restrictions

par LCI

  • info

Du côté des soignants, les avis sont partagés après l'intervention du président de la République. Pour le professeur Djillali Annane, chef du service de réanimation à l'hôpital Raymond Poincaré (AP-HP) de Garches, "le confinement strict est la seule vraie solution". La docteure Catherine Le Gall, chef de service des urgences au centre hospitalier d'Argenteuil (Val-d'Oise), estime que "si les gens respectent les mesures barrières, l'incidence devrait baisser".Par ailleurs, la Fédération hospitalière de France (FHF) appelait ce matin à un confinement strict sans délai, comme celui du printemps dernier décrété avec alors 700 patients en réanimation, contre 5 000 ce mercredi soir. A ce propos, Zaynab Riet, déléguée générale de la fédération, nous a fait part de ses craintes que les mesures annoncées par le président ne soient pas suffisantes.Des soignants réclament aussi des renforts. Justement, ce soir, le chef de l'État a annoncé la mobilisation de médecins retraités de la réserve sanitaire, des étudiants, mais aussi l'aide du personnel soignant de l'armée. L'objectif est de porter la capacité de réanimation à 10 000 lits.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.