La primaire à gauche «est en mauvaise posture» avoue Yannick Jadot (EELV)

par Libé Zap

«On voit que ces partis politiques préfèrent travailler dans leur coin, préfèrent leur zone de confort, préfèrent des combats identitaires quitte à créer la catastrophe en 2017.» L’élu EELV Yannick Jadot tire la sonnette d’alarme, alors que l’idée d’un grand rassemblement des partis de gauche pour 2017 bat de l’aile.

La primaire des gauches pour la prochaine présidentielle serait-elle donc morte ? «Elle est en mauvaise posture, il ne faut pas se raconter d’histoires», répond le député européen. L’écologiste prévient : «La catastrophe, ce ne sera pas simplement l’absence d’un candidat de gauche et écologiste au second tour, ce sera l’explosion durable de la gauche et des écologistes à l’échelle nationale pour des années.»

Vos réactions doivent respecter nos CGU.