La présence d'éoliennes sur leur terrain entraîne la baisse de leur impôt foncier

par LCI

  • info

Elles ont bouleversé leur paysage et leur quotidien à Tigné. Depuis quatre ans, Bernadette et Willem Karras ne peuvent pas éviter les éoliennes installées juste devant chez eux. "Elles bougent et clignotent le soir", lance la dame. Des nuisances sonores et visuelles qui affectent leur vie et la valeur de leur propriété. Après des années de combat, la justice leur a donné raison. Le tribunal administratif reconnaît que leur impôt foncier doit être revu à la baisse. Le montant reste à déterminer, mais pour eux, c'est une victoire juridique importante. "Bien sûr, les autres riverains de Tigné peuvent en profiter. Je pense que ça va s'appliquer à d'autres régions et communes, dont l'environnement est dégradé", explique Bernadette. Un autre couple envisage déjà de suivre leur voie, mais ils sont peu nombreux. Dans les rues de Tigné, les éoliennes, au contraire, ont plutôt bonne presse. La municipalité défend son choix, sans préciser la part d'électricité qu'elles fournissent. La perte de revenu fiscal sera dérisoire, mais elle craint que les terrains soient déclassés à cause des éoliennes et que la commune peine à attirer de nouveaux habitants.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.