La police exprime son ras-le-bol

par BFMTV

Avec plus de 300 policiers et gendarmes blessés depuis le début du mouvement, les forces de l'ordre sont souvent prises pour cible au cours des manifestations contre la loi Travail. Lassés, les policiers estiment être devenus "un exutoire à la colère sociale". Raphaël, policier qui exerce dans une unité de voie publique à Nantes, assure n'avoir jamais vu une telle violence en vingt ans de carrière. "C'est toujours une angoisse pour nos collègues ou nos familles de prendre un mauvais coup", a-t-il affirmé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.