La pilule de 3e génération a du mal à passer

par CNEWS

AVC, embolie pulmonaire, flébite... ces pathologies pourraient être liées à la prise de la pilule de 3e génération. Face à un tel risque, l'Agence nationale de sécurité du médicament envisage d'en limiter la prescription. A compter du 30 septembre 2013, ces pilules ne seront plus remboursées par la Sécurité sociale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.