La ligue professionnelle de football américain NFL a conclu cette nuit un gigantesque contrat de diffusion télévisée d'une durée de 11 saisons avec plusieurs chaînes et la Amazon

par Jeanmarcmorandini.com

La ligue professionnelle de football américain NFL a conclu un gigantesque contrat de diffusion télévisée d'une durée de 11 saisons avec plusieurs chaînes et la plateforme Amazon, qui s'est assuré pour la première fois une exclusivité, selon un communiqué. Selon les estimations de plusieurs médias américains, la valeur globale de ce nouvel accord, qui prendra effet en 2023 jusqu'en 2033, dépasserait 100 milliards de dollars, un record dans l'histoire des droits du sport à la télévision.

La NFL s'est engagée simultanément avec ESPN et ABC (groupe Disney), CBS (ViacomCBS), Fox (Fox Corporation), NBC (NBCUniversal) et Amazon, qui vont chacun se répartir les matches de ce championnat au calendrier resserré, qui ne compte que 16 rencontres de saison régulière.

C'est un message très fort envoyé au monde des médias et à l'industrie du sport, alors que certains affirmaient depuis plusieurs années que le montant actuel des droits sportifs était surévalué. Beaucoup ont d'ailleurs évoqué une baisse probable des droits britanniques pour la Premier League anglaise, actuellement en négociations pour la période 2022-2025, ou de ceux du championnat américain de baseball MLB.

Le récent fiasco des droits de diffusion des matches de Ligue 1 en France, avec la défaillance de Mediapro, semblait aussi indiquer un reflux. La somme évoquée par les médias américains correspond environ au double de ce que rapporte actuellement à la NFL la diffusion de ses rencontres, dans le cadre d'engagements pris jusqu'en 2022 inclus.

A titre de comparaison, la NFL va recevoir, en moyenne, entre 9,5 et 10 milliards de dollars par an, selon des médias américains, contre 2,7 pour la ligue de basket NBA, 1,7 pour le championnat de baseball MLB, ou 2,1 environ pour les droits britanniques de la Premier League, la ligue anglaise de football.

Le montant est aussi très supérieur à celui du total des droits de retransmission de la dernière Coupe du monde de football, estimé à trois milliards de dollars.

Amazon, qui avait remporté pour la première fois des droits NFL en 2017, conserve la case du jeudi mais s'est assuré, cette fois, l'exclusivité en ligne de ce match, une première pour un service vidéo à la demande.

Sollicitée par l'AFP, une porte-parole a indiqué qu'hormis sur le service Amazon Prime Video, chaque match ne serait visible aux Etats-Unis et via la télévision traditionnelle que dans les agglomérations des deux clubs opposés ce jour-là, ce qui assure quasiment au géant du commerce en ligne une exclusivité tous supports.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.