La crise politique à Skopje fragilise l'équilibre des Balkans

par euronews-fr

L'ancienne République yougoslave de Macédoine n'avait pas connu pareille crise depuis 2001. Le pays était alors au bord de la guerre civile, la guérilla albanaise avait pris les armes pour réclamer davantage de droits pour cette communauté, qui représente environ un quart des 2,2 millions d'habitants du pays.

Les accords d'Ohrid mettent un terme à six mois de conflit.
La communauté internationale ne ferme pas la porte à une perspective d'adhésion à l'Union européenne et à l'OTAN.
Objectifs : dompter les tensions ethniques, résoudre le contentieux avec la Grèce sur le nom du pays et encourager la démocratie libérale.

Mais aujourd'hui, les responsables européens se disent très préoccupés par ce qu'ils appellent "la détérioration de la situation dans le pays, en particulier dans le domaine des droits fondamentaux et la liberté des médias". http://www.consilium.europa.eu/fr/press/press-releases/2015/04/21-conclusions-fyr-macedonia/

Le gouvernement du Premier ministre Nikola Gro

Vos réactions doivent respecter nos CGU.