La cour examine la personnalité de Colonna

par BFMTV

Lors du troisième jour du procès d'Yvan Colonna, accusé du meurtre du préfet Erignac en 1998 en Corse, la Cour d'assises a laissé la parole au berger de Cargèse. Il a déclaré :"C'est aberrant de penser que je puisse tirer sur quelqu'un". Il a réaffirmé son innocence.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.