L’intelligence artificielle, la nouvelle arme de la lutte antiterroriste

par LCI

  • info

Selon Laurent Nuñez, cette technique a été expérimentée depuis 2017 et a permis de détecter des auteurs de menaces. Le coordinateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme fait aussi savoir que le ministre de l'Intérieur est très attaché au développement de cette technique. Ainsi, il va proposer sa pérennisation et son extension en matière de données prises en compte.Sur le papier, l'idée est simple. Il consiste à repérer d'apprentis terroristes qui ont jusqu'à présent échappé aux mailles du filet. Pour remonter leur piste, les services de renseignements vont partir d'un suspect déjà connu. L'intelligence artificielle va alors faire le tri dans tous les appels qu'il reçoit et dans toutes ses connexions internet. De super ordinateurs diront alors si un numéro semble suspect et mérite d'être surveillé.Pour Grégory Cardiet, directeur technique de la société de cybersécurité Vectra, l'outil peut aider à détecter en amont des comportements inquiétants. Cette technique devra désormais obtenir le feu vert du législateur, notamment concernant le respect de la vie privée. Ceci dit, les policiers reconnaissent que la lutte contre le terrorisme passe par l'intelligence artificielle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.