L'indignation des pêcheurs au large sur les prix des poissons

par LCI

  • info

La pêche au large est dans la tourmente. Depuis plusieurs mois, le prix de vente des poissons est en chute libre. Après 31 ans de carrière, Thierry Montfort n'en revient toujours pas, la lotte est vendue trois euros le kilo en criée. C'est deux fois moins qu'en temps normal. "Ce n'est pas revalorisant par rapport au métier et les heures qu'on fait", s'indigne Thierry.Soazig Le Gall Palmer est armatrice. Elle gère onze bateaux au Guilvinec (Finistère). Selon elle, la baisse des cours du poisson est due à la crise sanitaire avec la fermeture des restaurants, mais aussi à cause d'une nouvelle organisation d'une chaîne d'approvisionnement. "Il y a plus de grossistes qui importent et il y a des traders. Donc, la concurrence entre les mareyeurs et les grossistes est beaucoup plus importante. De ce fait, le prix baisse pour les pêcheurs", explique Soazig.Par ailleurs, la lotte vendue à trois euros le kilo en criée se retrouve sur les étals des poissonneries et des hypermarchés entre 17 et 35 euros le kilo. Une situation qui étonne les consommateurs et choque les pêcheurs. Si rien ne bouge, la profession craint des dépôts de bilan dans les prochaines semaines.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.