L'Île d'Yeu, laboratoire du tout énergie solaire

par LCI

  • info

Depuis six mois, un collectif d'habitants produit son électricité et la partage. Cinq maisons en fabriquent grâce à des panneaux photovoltaïques et 17 autres consomment l'électricité. Aujourd'hui, cette énergie propre couvre près d'un tiers des besoins du collectif. Le maire de l'Île d'Yeu aimerait élargir cette initiative à l'ensemble de l'île, mais pour cela, il faut construire beaucoup de panneaux solaires.Le problème est que l'État refuse, car l'île est classée zone protégée, y compris une ancienne décharge. Le stockage de l'électricité est aussi un autre frein d'après Engie, le promoteur de ce projet. Au sein de la communauté, un seul accumulateur a été installé, dans le garage de Nicolas Bénéteau. Mais la batterie ne peut stocker qu'une heure de consommation pour une vingtaine de maisons et coûte 10 000 euros pièce. Pour l'ensemble de l'île, il en faudrait des milliers, un investissement beaucoup trop cher.Alors, ils réfléchissent à une solution encore expérimentale. Utiliser les batteries des voitures électriques lorsqu'elles ne roulent pas pour stocker l'électricité. L'île se veut également exemplaire en matière environnementale. La mairie encourage la rénovation et l'isolation de l'habitat. Pour inciter les particuliers à faire des travaux, elle monte les dossiers de subvention avec eux. D'ici 20 ans, la municipalité s'est fixé l'objectif d'être 100% autonome en énergie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.