L'historien russe Oleg Sokolov avoue avoir tué et démembré sa jeune compagne

par BFMTV

Un historien russe renommé, qui a reconnu avoir tué et dépecé sa compagne, a été placé en détention provisoire, un crime qui suscite un débat sur l'impunité des auteurs de violences conjugales en Russie. A l'issue d'une audience lundi après-midi devant un tribunal de Saint-Pétersbourg, un juge a placé Oleg Sokolov, titulaire d'une chaire d'histoire à l'université d'Etat de la ville et grand spécialiste de Napoléon, en détention provisoire jusqu'au 8 janvier. La police avait extrait l'éminent professeur, en état d'ébriété, samedi matin de la rivière Moïka, dans l'ancienne capitale impériale, portant un sac à dos où se trouvaient deux bras de femme et un pistolet d'alarme. Depuis, à une poignée de kilomètres, d'autres fragments du corps de la victime ont été retrouvés dans un autre cours d'eau. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.