L'économie de la montagne à l'agonie

par LCI

  • info

Dans les Alpes, la neige tombe en abondance et le soleil est au rendez-vous, mais les stations restent désespérément à l'arrêt. Jusqu'ici, il n'y a aucune certitude sur leur réouverture durant les prochaines vacances de février. À ce rythme-là, les professionnels craignent de ne plus pouvoir se relever. D'ailleurs, ce n'est plus le monde du ski qui souffre de cette situation, mais toute l'économie de ces régions, aussi bien en altitude qu'en plaine.Si certains commerces bénéficient des aides de l'Etat, d'autres se considèrent comme des oubliés. C'est le cas notamment de Pierre-Olivier Massot. Le chiffre d'affaires de ce pharmacien a fondu de 90% en décembre dernier. Et comme il n'a pas subi de fermeture administrative, il ne bénéficie pas du soutien de l'Etat. L'économie de la montagne s'avère en effet une économie de ruissellement. De ce fait, les entreprises dans la vallée sont à l'agonie. La plupart des activités y sont quasiment à l'arrêt.Face à ces conséquences dramatiques, les élus des montagnes se mobilisent d'autant plus qu'ils commencent à redouter la perspective d'une saison blanche. Ils demandent aussi une aide d'urgence de l'Etat grâce au fonds de solidarité pour les entreprises qui ne bénéficient d'aucune indemnisation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.