L'avocat du cardinal Barbarin: "Un fait doit être un fait, et pas simplement des bruits"

par BFMTV

L'avocat du cardinal Barbarin Me André Soulier a déclaré sur BFMTV lundi que l'affaire qui touchait son client est "une affaire dans laquelle un fait doit être un fait, et non pas seulement des bruits, des informations douteuses ou non complètes". Selon lui, "il y a un aspect humain qui ne peut que troubler les pères de famille, mais il y a également un aspect juridique". "Il y a des prescriptions en ce qui concerne le Père, en ce qui concerne la non-information, parce que la dénonciation est un mot détestable depuis 1940. Nous ne savons pas ce qu'il en est des faits précis", a conclu Me André Soulier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.