L'Arménie célèbre le centenaire d'un génocide, nié par la Turquie

par euronews-fr

A la veille des célébrations du centenaire à Erevan, l'Allemagne a reconnu ce jeudi soir pour la première fois le génocide arménien.

Ce geste a provoqué l'ire de la Turquie, Ankara refusant de parler de génocide pour décrire les tueries survenues entre 1915 et 1917.

L'Arménie estime que l'Empire ottoman a procédé au massacre systématique d'un million et demi de ses ressortissants : une thèse appuyée par Joachim Gauck.

Pour le président allemand, "le sort des Arméniens est un exemple dans l'histoire de la destruction de masse, du nettoyage ethnique, des expulsions et des génocides, qui ont marqué si terriblement le XXe siècle".

Joachim Gauck souligne la "coresponsabilitié" de l'Allemagne dans le génocide arménien

Joachim Gauck a également souligné la "coresponsabilité" de l'Allemagne, alors alliée de l'Empire ottoman.

Pour la Turquie, l'interprétation diverge : Ankara parle d'une guerre civile doublée d'une famine qui a entraîné la mort de 300 000 à 500 000 Arméniens et

Vos réactions doivent respecter nos CGU.