L'archevêque de Kinshasa appelle à la fin de la répression sanglante en RDC

par euronews (en français)

Laurent Monsengwo demande aux autorités congolaises de “cesser de “tuer” leurs concitoyens, au troisième jour de manifestations sanglantes dans la capitale selon nos confrères de l’AFP.

Une intervention policière et militaire a eu lieu notamment à l’université de Kinshasa où quelques dizaines d‘étudiants faisaient face à des policiers en scandant des “Kabila dégage”.

Les émeutes ont débuté lundi pour protester contre l’examen d’une nouvelle loi électorale controversée, qui pourrait entraîner un report de l‘élection présidentielle et permettre au président Kabila de se maintenir au pouvoir au-delà du terme de son mandat en 2016.

Le bilan de ces troubles qui s‘étendent aussi à Goma est d’au moins 28 victimes selon l’AFP. L’agence Reuters parle quant à elle d’au moins 42 morts.

Le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende Omalanga nie le caractère politique de ces manifestations et condamne la violence des étudiants.

Internet était toujours coupé mercredi, les services 3G et l

Vos réactions doivent respecter nos CGU.