Kenza, victime de la violence à Marseille: "ce n'est plus vivable" - 30/04

par BFMTV

Il y a 25 ans, à Marseille, Kenza perdait son frère, alors qu'il s'interposait dans une bagarre. En juin dernier, c'est son fils qui s'est fait tirer dessus: des balles de chevrotine dans les jambes pour un mot déplacé. Cette mère de famille est à bout. Pour elle, la violence à Marseille est "de pire en pire", et elle se voit contrainte d'"enfermer ses enfants" pour les "protéger".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.