Jacqueline Sauvage soutenue par une femme battue acquittée pour le meurtre de son mari

par BFMTV

François Hollande reçoit les filles et les avocates de Jacqueline Sauvage vendredi après-midi à l'Elysée. Elles demandent la grâce présidentielle pour cette femme condamnée à dix ans de réclusion pour le meurtre de son mari violent. Comme elle, Alexandra Lange, femme battue elle aussi, a tué son mari. Mais elle a eu le droit à l'acquittement, la justice avait retenu la légitime défense. Son calvaire a duré 12 ans, sous les coups d'un époux violent. "Un homme qui m'a battue, qui m'a injuriée, qui m'a humiliée", a-t-elle confié. "Je ne pensais plus que j'aurais le courage de le supporter et j'ai décidé d'y mettre un terme", a-t-elle raconté. Elle a alors tué son bourreau, pour rester en vie, selon elle. En 2012, la Cour d'Assise l'a acquittée, la considérant comme une victime et non une coupable. Aujourd'hui, elle voudrait qu'il en soit de même pour Jacqueline Sauvage. "Ce n'est pas une meurtrière. Elle a tué une seule fois, seulement pour se défendre", a estimé Alexandra Lange. Trois ans après, elle continue de se reconstruire. Elle milite activement pour qu'aux yeux de la loi, la légitime défense soit élargie aux victimes de violences conjugales.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.