Isabelle Prime: "Nous ne payons pas de rançon", a affirmé Laurent Fabius à propos de l'otage libérée

par BFMTV

Le ministre français des Affaires étrangères a répondu vendredi aux questions de BFMTV à propos d'Isabelle Prime, l'otage française libérée. "Nous ne payons pas de rançon. Pour le reste, ce sont des négociations très compliquées sur lesquelles notre règle d'or, pour des raisons d'efficacité, est de rester extrêmement discret", a confié Laurent Fabius.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.