Iran : les points de blocage

par euronews-fr

20 mois que le ballet diplomatique se poursuit, 20 mois de tractations pour tenter d'arracher un accord historique sur le nucléaire iranien.

Le retour dimanche soir à Téhéran de Mahammad Javad Zarif, le chef de la diplomatie iranienne, bon signe pour certains, mauvais pour d'autres, était quoi qu'il en soit transparent. Chacun savait que Zarif allait consulter les autorités iraniennes et en particulier le Guide suprême, sur l'avancée des négociations et les lignes rouges que Téhéran ne dépassera pas, quitte à se heurter à celles fixées par les 5+1.

Des rencontres à 7, des rencontres bilatérales, tout est mis en oeuvre pour débloquer les points d'achoppement. Des 6 puissances internationales face à l'Iran, la France par la voix de son ministre des Affaires étrangères est peut être la plus intransigeante. Sur la question des sanctions entre autres.

"S'il y a un accord, il y aura une levée des sanctions. Mais si l'accord n'est pas honoré, il doit y avoir ce que nous appelons un mé

Vos réactions doivent respecter nos CGU.