Invasion du Capitole: Donald Trump échappera-t-il à la destitution et aux poursuites judiciaires?

par l'Opinion

  • info

Après le discours du président américain mercredi dernier, des centaines de partisans de Donald Trump sont entrés de force dans le Capitole à Washington. Depuis, les élus démocrates, rejoints par certains républicains, demandent des comptes au président sortant. Son vice-président Mike Pence a résisté ce lundi à la pression des démocrates pour les aider à l’évincer du pouvoir en invoquant le 25e amendement de la Constitution des Etats-Unis, qui permet à l’exécutif de révoquer un président jugé inapte à exercer ses fonctions. Les démocrates de la Chambre des représentants prévoient de lancer mercredi une procédure de destitution, sauf s’il démissionne ou est révoqué entre-temps. Ils accusent le président sortant d’ « incitation à l’insurrection ». Ces procédures ont-elles une chance d’aboutir ? Quelles poursuites judiciaires risquent le président des Etats-Unis après les intrusions au Capitole qu’il a lui même encouragées ? Les explications de Julien Boudon, professeur de droit public à l’Université Paris-Saclay, spécialiste du droit constitutionnel des Etats-Unis et Thomas Flichy de La Neuville, responsable de la chaire Géopolitique à la Rennes Business School.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.