Invasion du Capitole : comment en est-on arrivé là ?

par LCI

  • info

"Nous ne comptons pas accepter cette tricherie, et nous allons envoyer un message au Congrès", a réclamé un partisan. Un climat pacifique qui a basculé soudainement à cause d'un homme. Le président sortant, lui-même, endosse le costume du pyromane. L'allumette était jetée. La foule va s'embraser.Très vite, le signal est donné. Il faut tenter d'envahir le Congrès. Les forces de l'ordre sont dépassées par ce raz-de-marée. Première victoire, les insurgés pénètrent l'intérieur du bâtiment et se félicitent mutuellement. Peu avant 16h30, Joe Biden prend la parole. "Prendre d'assaut le Capitole, briser des vitres, occuper des bureaux, menacer la sécurité des élus. Ce n'est pas une manifestation, c'est une insurrection", a-t-il annoncé.Pendant plusieurs heures, des centaines d'emeutiers ont saccagé les bureaux. Face à ce déferlement de violences, Donald Trump tente de calmer le jeu. "Ce sont des élections truquées, mais nous ne pouvons pas nous en remettre à ces gens, donc rentrez chez vous, on vous aime", a-t-il dit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.