Interview événement cette nuit : La Reine avait pris les devants en prenant la parole hier après-midi en louant le "dévouement désintéressé et du sens du devoir"

par Jeanmarcmorandini.com

Avant la diffusion de cet entretien choc, la monarchie britannique avait décidé de faire front, offrant quelques heures avant l'intervention des Sussex l'image d'une famille unie lors des célébrations annuelles du Commonwealth. Dans un discours télévisé préenregistré, la reine avait souligné l'importance du "dévouement désintéressé et du sens du devoir" dont ont fait preuve les soignants durant la pandémie, un signe que certains ne manqueront pas d'interpréter comme une critique adressée au couple princier :

"Si les expériences vécues l'année dernière à travers le Commonwealth ont été diverses, d'émouvants exemples de courage, de détermination, de dévouement désintéressé et du sens du devoir ont été constatés aux quatre coins de la communauté du Commonwealth", a souligné la reine dans cette adresse enregistrée à l'avance et diffusée par la BBC. Et d'ajouter, une nouvelle fois non sans sous-entendus : "Ces temps éprouvants pour tant de personnes auront aussi révélé à quel point, en restant en contact avec les autres, nous jouissons de leur solidarité et de leur soutien spirituel".

Selon une source proche de la reine citée par le Sunday Times, Elizabeth II ne comptait pas regarder l'interview de son petit-fils et sera médiatiquement plus présente la semaine prochaine pour montrer que la monarchie "se concentre sur des questions importantes". Le journal indique aussi que des membres de la cour, qui n'ont pas hésité à qualifier l'interview de "cirque", se préparent à riposter "par de nouvelles révélations" sur le comportement du couple si la monarchie était attaquée.

Après avoir confirmé à la reine leur mise en retrait définitive de la famille royale, au terme d'une période d'observation, le duc et la duchesse de Sussex ont perdu leurs derniers titres officiels en février.

Installé au Canada, puis en Californie, à Montecito, depuis mars, le duo a créé une fondation, Archewell, et a signé des partenariats avec Netflix et Spotify.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.