Intervention d'Emmanuel Macron le 16 octobre 2018 à 20h

par Jeanmarcmorandini.com

"Nous vivons une époque nouvelle et nous serons jugés à l'aune de notre courage (...) Le monde se fracture, de nouveaux désordres apparaissent et l'Europe bascule, presque partout, vers les extrêmes

J'ai pu déranger ou choquer certains par mon parler vrai. Je n'ai qu'une boussole c'est la confiance que vous m'avez donner en mai 2017. Il n'y a ni tournant, ni changement de cap. le temps est celui de nos institutions. dans le futur votre situation va s'améliorer car le gouvernement s'attaque à la racine des problèmes. Dans les semaines à venir, il y aura des décisions structurantes et historiques.

Souvenez-vous il y a seulement un an, combien de personnes nous disaient que c’était impossible, que le pays allait être bloqué. Et pourtant cela a été fait.

Je demande au nouveau gouvernement ainsi formé de poursuivre les transformations dont notre pays a besoin. Et que nous le fassions avec un objectif simple : reprendre la maîtrise de notre destin.

Nous vivons une époque nouvelle et nous serons jugés à l'aune de notre courage (...) Le monde se fracture, de nouveaux désordres apparaissent et l'Europe bascule, presque partout, vers les extrêmes.

Je sais que vous vous sentez empêchés, parce que vous êtes nés à tel endroit, avec tel prénom et dans telle famille. Je ne m'y résous pas plus que vous. La solution : changer en profondeur l'éducation, la formation tout au long de la vie et accompagner les plus fragiles. Nous ne sommes pas 66 millions d'individus séparés mais une Nation qui se tient. Aucun de vous n'ira mieux ni aujourd'hui ni demain si notre pays est plus faible.

Je demande au gouvernement d'agir pour que notre pays conserve la maîtrise de son destin. Je crois dans ce ressaisissement de notre nation, dans notre capacité à porter notre voix française. Je crois dans ce projet que je veux porter en Europe. C'est pour cela que je souhaite le rassemblement le plus large. Je crois en ce projet que j'irai porter à chacun auprès de chacun vous.

J'ai confiance en vous, en nous, en notre patrie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.