«Interminable», «une sortie réussie» : notre pour/contre du dernier James Bond avec Daniel Craig

par Le Parisien

Le 25e épisode des aventures de 007, campé pour la 5e et dernière fois par Daniel Craig, divise nos critiques. Si l'acteur britannique a élaboré un James Bond «p lus fragile» et «plus subtil» selon Yves Jaeglé, pour Renaud Baronian, il s'est surtout «éloigné du vrai rôle» de l'agent du MI6. Si le méchant, campé par Rami Malek, rappelle avec brio « les fous furieux» des anciens James Bond pour l'un, il apparaît comme «le gros point faible du film» pour l'autre. Au final, avec sa durée de 2h45, le plus long James Bond de l'histoire est unique et apporte un dénouement singulier au dernier volet de la saga Daniel Craig.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.