Interdiction de la consommation d’alcool : on ruse déjà à Strasbourg

par LCI

  • info

Désormais, soda ou cocktails sans alcool, sont seuls à se disputer la carte. Depuis mercredi dernier à Strasbourg (Bas-Rhin), la vente d'alcool à emporter est interdite. En théorie, fini les apéros improvisés sur un coin de trottoir ou au bord de l'eau, juste avant le couvre-feu. Pour les établissements, la vente d'alcool à emporter représentait une rentrée d'argent bienvenue. Aujourd'hui, les bars et restaurants se retrouvent avec des stocks impossibles à écouler, soit près de 1 200 à 1 500 euros de marchandises. Ils déplorent le fait d'avoir été pris de court.Avec le printemps, les Strasbourgeois ont transformé certaines places en terrasses. A l'heure du déjeuner, le centre-ville fait office de restaurant en plein air. Peu de masques et aucune distanciation, les habitués assument. Malgré l'interdiction de vente et de consommation d'alcool sur la voie publique, les apéros en plein air n'ont pas cessé. Les boissons sont consommées plus discrètement. Mais avec le durcissement des mesures sanitaires, les habitudes pourraient bien changer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.