Infirmière interpellée: pour Gaëlle James, "si elle a des blessures, c'est qu'elle ne s'est pas laissée faire"

par BFMTV

L'infirmière interpellée mardi pour "outrage et jets de projectiles sur les forces de l'ordre" au cours d'une manifestation de soignants à Paris a affirmé en garde à vue avoir craqué par épuisement et colère contre l'Etat, a-t-on appris de source proche du dossier. Elle a été libérée et sera convoquée au tribunal le 25 septembre pour outrage et rébellion. Pour Gaëlle James, secrétaire générale du syndicat Synergie Officiers, "si elle a des blessures, c'est qu'elle ne s'est pas laissée faire".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.