Immobilier en Bretagne : une proposition choc dans la campagne des régionales

par LCI

  • info

De nombreux volets fermés sur la côte bretonne. Avec plus de 40% de résidences secondaires à Perros-Guirec (Côtes-d'Armor), il n'est pas toujours facile pour les Bretons d'acquérir un logement. "C'est vrai que ça prend beaucoup de place sur Perros-Guirec. Et pour les jeunes, c'est très compliqué de pouvoir se loger", lance une passante. La tendance s'accentue avec la crise sanitaire. Les prix ont augmenté d'environ 10% cette année 2021 sur la commune. Alors, pour contrer le phénomène, Nil Caouissin, professeur d'histoire-géographie, milite pour la création d'un statut "résident breton". Il faudrait être locataire au moins un an, avant de pouvoir acheter.Face à ce phénomène, d'autres personnes sont plus mesurées et estiment que ces investissements dynamisent la vie de la commune. Mais pour le maire de Perros-Guirec, le profil des acquéreurs est en train d'évoluer. Avec l'augmentation du télétravail, les résidences secondaires pourraient, selon lui, être occupées plus longtemps dans l'année. À noter que le phénomène concerne tout le littoral breton où l'on compte plus de 255 000 résidences secondaires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.