Immersion au quartier de la Paillade après les affrontements armés entre bandes rivales

par LCI

  • info

Des affrontements à l'arme automatique entre des hommes cagoulés ont eu lieu le 1er novembre dernier dans le quartier de la Paillade. Les images de cette dernière fusillade sont dans tous les esprits. Certainement, une guerre de territoire entre deux bandes rivales, liée au trafic de drogue. C'est la cinquième en un an. Une peur au quotidien pour les mères de famille. Elles réclament plus de sécurité après une altercation entre jeune la semaine dernière juste devant l'école. D'autres apprennent à vivre avec. Mais à la Paillade, il y a 47% de chômage chez les moins de 25 ans. Avec la réputation du quartier, il est parfois difficile de trouver du travail. Pourtant, 21 policiers supplémentaires ont déjà été affectés au quartier il y a deux ans. La Paillade avait été classée quartier de reconquête républicaine. Paradoxalement, malgré les actes violents plus fréquents, la police se réjouit d'une baisse de 27% de la délinquance en un an. Et les associations du quartier se battent pour éviter que les jeunes ne sombrent dans le trafic. Pour certains, il faudrait s'appuyer encore davantage sur les habitants.Ce quartier, construit dans les années 60 pour loger les pieds noirs d'Algérie a accueilli les classes les plus populaires, puis s'est dégradé et a perdu en mixité sociale au fil du temps. Après la réhabilitation de la partie nord, un nouveau projet prévoit la rénovation de la Paillade d'ici dix ans. En attendant, les habitants s'impliquent déjà pour embellir leur quartier. Dans ces jardins partagés, ils cultivent l'entraide et la solidarité. Un îlot de verdure au milieu du béton qui apporte un peu de douceur au quotidien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.