Hôpitaux saturés : les transferts de patients se multiplient depuis Roubaix

par LCI

  • info

À Roubaix, plus de 80 patients atteints du covid ont dû être transférés ailleurs. Des centaines d'autres le seront dans les prochaines semaines. Comme le cas de Philippe, 73 ans, qui part en Allemagne. Il s'apprête à faire un voyage en avion plongé dans le coma. Depuis une semaine, il est en réanimation à l'hôpital de Roubaix. Son transfert est une opération très délicate. Et pour ça, six médecins et deux infirmières travaillent ensemble pour surveiller la perfusion de l'anesthésie, tout en contrôlant le respirateur.Dominique Leman, le frère de Philippe, est venu le voir pour lui dire au revoir. Samedi, l'hôpital lui a demandé l'autorisation de transférer son frère, plus stable que les autres patients. "Je n'ai pas réfléchi très longtemps. Je me suis dit que la décision était de l'ordre de la solidarité et du civisme, parce que permettre le transfert de mon frère qui est stable permet d'accueillir des patients qui ont un besoin urgent de réanimation. Sinon, ils ne trouveront pas de place", a-t-il expliqué.À peine quelques minutes après le départ de Philippe, Caroline Guéry, médecin réanimateur à l'hôpital de Roubaix, doit trouver une place en urgence. Dans cet établissement, les transferts sont les seuls moyens de pallier le manque de lit. "Ce qu'on peut sortir, on le fait sortir et on attend la place de quelqu'un qui doit mourir pour pouvoir accepter quelqu'un", a expliqué docteure Guéry. Heureusement pour Philipe, le risque de complication est très faible pendant ce vol d'une heure. D'autres transferts sont prévus vers l'Allemagne cette semaine depuis les hôpitaux du département.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.