Hong-Kong : la réforme de la discorde

par euronews-fr

Pendant 79 jours, ils ont été des milliers à bloquer les principales rues de Hong- Kong. Le mouvement des parapluies rassemble les opposants au projet de réforme électorale, cautionné par Pékin, dont le coeur est la gouvernance de la ville.

Actuellement le chef du gouvernement de Hong Kong, appelé Conseil Exécutif, est élu par un Comité électoral de 1200 membres, majoritairement liés à Pékin. La réforme propose que le comité nomme trois candidats, qui eux se soumettront aux suffrage direct des 5 millions de résidents permanents de Hong-Kong.

Pour les contestataires, ce filtrage est une fausse démocratie, et ils réclament l'élection au suffrage universel direct du chef du gouvernement de Hong-Kong, en s'appuyant sur la loi fondamentale en vigueur dans la ville.

Voici la réponse, il y a un an, de l'actuel chef du gouvernement de la ville, Leung Chun-Ying: "le gouvernement de la région administrative spéciale de Hong kong ne peut rien entreprendre qui ne soit dans la Loi fondamen

Vos réactions doivent respecter nos CGU.