Hiroshima, Nagasaki, Fukushima : "Plus jamais ça !"

par euronews-fr

Les commémorations des bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki ont pris encore plus d’ampleur au Japon depuis l’accident de Fukushima.

Le 11 mars 2011, près de 70 ans après les deux catastrophes nucléaires, la centrale de Fukushima-Daiichi explose partiellement, provoquant le plus grave désastre nucléaire depuis celui de Tchernobyl, en 1986. Un désastre qui n’a certes pas la même origine que les bombardements de 1945, mais qui, au final, impacte de la même façon dramatique la population.

Peu importent les causes des catastrophes nucléaires, les Japonais n’en peuvent plus. Ils manifestent de façon récurrente pour exprimer leur colère et restent Insensibles aux excuses des dirigeants de Tepco, la compagnie exploitante de la centrale accidentée de Fukushima.

“Nous présentons nos excuses du fond du cœur pour tout ce que ce grave accident a propagé dans l’atmosphère et dans les cours d’eau, pour ce qu’il a eu comme effet sur les récoltes et l’eau potable et pour les désagréme

Vos réactions doivent respecter nos CGU.