Golshifteh Farahani : "Avec Paterson, c'est la première fois qu'un cinéaste exploite ma part joyeuse".

par Télérama

Vos réactions doivent respecter nos CGU.