Gilets jaunes : la vie d'après des éborgnés

par leparisien

Ces gilets jaunes ont perdu l'usage d'un oeil en manifestation, des blessures qui se sont retrouvées au coeur des accusations de violences policières depuis novembre. Alors que le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner recensait le 4 avril 209 enquêtes portant sur des soupçons de violences commises par les forces de l'ordre, cinq manifestants racontent la blessure et ses séquelles.

Retrouvez l'info en temps réel avec Le Parisien : >> http://www.leparisien.fr/#xtor=AL-1481423430

Vos réactions doivent respecter nos CGU.