"Gifleur" de Macron : les derniers éléments de l’enquête

par LCI

  • info

Des enquêteurs ont perquisitionné le "gifleur" d'Emmanuel Macron. Selon les informations, ils ont trouvé plusieurs armes chez l'un des suspects, notamment des armes d'épaule, mais aussi des armes de poing. Un exemplaire de "Mein Kampf", le manifeste d'Adolf Hitler, a également été saisi dans ces perquisitions. Tout cela a été retrouvé chez l'homme qui n'a pas donné la gifle à Emmanuel Macron, mais celui qui l'a accompagné. A noter que des drapeaux de l'URSS ont aussi été retrouvés durant les perquisitions.Par ailleurs, les deux hommes sont toujours en garde à vue. On en sait un peu plus sur leurs profils notamment leurs influences politiques. Selon nos informations, ils semblent s'intéresser à des figures de l'ultra-droite, plus globalement à des régimes autoritaires. Pour l'instant, leurs motivations sont encore un peu floues. Mais ce que l'on sait de source proche de l'enquête, c'est que les deux suspects collaborent lors de leur garde à vue qui pourrait être reconduite. Ils répondent effectivement aux questions des gendarmes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.