France : première étape vers le démantèlement de Fessenheim

par euronews (en français)

Près de 500 millions d’euros : c’est l’indemnité que devrait percevoir EDF en échange de la fermeture des deux réacteurs nucléaires de la centrale de Fessenheim, dans l’est de la France.

Le montant de ces indemnités a été adopté mardi par le conseil d’administration d’EDF. Mais ce n’est qu’une première étape avant le démantèlement de la plus vieille centrale nucléaire française.

Une tentative de clarification… Fermeture de Fessenheim : tout comprendre du dossier en 4 minutes https://t.co/P1iMdKesn1 via Le_Figaro— Bertille Bayart (BertilleBayart) 24 janvier 2017

Rejetée par les salariés de Fessenheim, la fermeture du site était une promesse électorale de François Hollande. Mais pour Greenpeace ce n’est que le début d’un long processus.

Fessenheim: EDF ouvre la voie à la fermeture de la doyenne des centrales https://t.co/RwyzUlyrLF par Enitit #AFP pic.twitter.com/FoWqpr77wu— Agence France-Presse (afpfr) 24 janvier 2017

Reste que l’avenir de Fessenheim est encore loin d‘être acquis. Son sort dépendra surtout du résultat de l‘élection présidentielle.

Avec Agences

Vos réactions doivent respecter nos CGU.