Foie gras : les producteurs cassent les prix

par LCI

  • info

La "Grasse matinée" de Gimont (Gers) est le premier marché au gras de la saison. Pour cette première, les acheteurs sont au rendez-vous. Sous la halle, les quantités de foie gras sont inhabituellement basses, les prix aussi. La semaine dernière à Samatan, les prix au kilo ont plafonné à 25 euros. C'est l'effet direct du confinement. À Gimont, les producteurs ont donc limité les marchandises. Chez Christophe Roux, producteur de foie gras à Saint-Antonin, le parking visiteur est bien vide. Et dans la boutique, il n'y a personne alors que les ventes à la ferme représentent 50% de son chiffre d'affaires. Sachant qu'il a déjà perdu de l'argent, il mise sur la vente par correspondance pour se rattraper mais aussi sur le supermarché qui vend ses produits. S'il a l'habitude de faire une livraison tous les quinze jours, depuis le confinement, c'est toutes les semaines. À l'approche de Noël, les producteurs de foie gras du Sud-Ouest se retrouvent confrontés à la même problématique que les commerçants. Ils sont tentés de sauver la période de l'année la plus rémunératrice.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.