Finalement, Elisabeth Borne veut nous faire préférer le train à l'avion, un sacré virage sur l'aile

par LeHuffPost

Au jeu des “Milles bornes”, la ministre de la Transition écologique vient de reculer d’une case. Farouchement opposée à l’interdiction des vols intérieurs quand le trajet peut s’effectuer en moins de deux heures en train, comme elle l’expliquait au micro de Sud Radio en juin 2009, Élisabeth Borne a vanté ce mardi 12 mai dans l’hémicycle l’accord conclu avec Air France qui prévoit “un engagement historique de réduction drastique des vols sur les trajets ayant une alternative ferroviaire en moins de 2h30″.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.